10 difficultés de prononciation en français

Profile PictureFlag
Marie-Caroline BraudFranzösisch
12. Juli 2018
34
5 Minuten

10 difficultés de prononciation en français

Version vidéo : https://youtu.be/ywQ_dF025TU Grâce à mes étudiants sur Verbling et à ceux de mon groupe Facebook « Le café français de Marie-Caroline », j'ai identifié DIX difficultés courantes de prononciation en français. Bien entendu, il s'agit d'une liste générale. Chaque personne a en effet des difficultés différentes, notamment selon sa langue d'origine. Dans cet article, je n'utilise pas l'alphabet phonétique international, et ce, pour une bonne raison ; les étudiants non plus.

1- Le RRRRRrrrrrr Le R français est sec. Il est très utilisé, et certains mots compliquent encore les choses en le multipliant.

J'emprunte ainsi quelques mots français « imprononçables » cités par DamonAndJo (une chaîne YouTube extrêmement drôle que je vous recommande). Exemple : « heureux » « meurtre » « mordre » « serrurerie » « perturber »...

Mon conseil : prononcez le R comme un animal qui grogne.


2- Le U et le OU En français, on distingue le U et le OU. Parfois, mal les prononcer peut empêcher la compréhension, car il peut s'agir de deux mots très différents. Exemple : « rue « (the street ) et « roue » (the wheel), « cou » et « cul », « Louis » et « lui » (ou+ i / u+i)

Mon conseil : Positionnez vos lèvres comme si vous alliez siffler, puis faites résonner le U juste derrière celles-ci. La différence entre U et OU est la position de la langue, plus haute pour le OU. Entraînez-vous !


Bonus : « plus », quand prononcer le S ?

La règle qui prime : on le prononce devant une voyelle, c'est la liaison. « Je n'ai plus envie de gâteau. » On prononce le S quand « plus » achève la phrase. « J'aime ce gâteau, j'en veux plus. » Sauf si la phrase est négative : « Je n'en veux plus. » On ne prononce pas le S de PLUS dans une comparaison : « Il est plus fondant que le gâteau de ma mère. »


On s'entraîne : « Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter. »

3- Le « ille » « Millefeuille », « portefeuille », « feuille », « deuil », « famille », « bille », « grenouille », « chantilly », « fille »

Les deux LL précédés d'un I, nous obligent à produire un son proche du Y dans « yoyo ». Précédé d'une voyelle nasale, il suffit d'additionner les deux.

Exemple : « Nouille » = N + OU + ILL

« Neuilly » = N + EU + ILL + I Les deux LL sans le « i » avant se prononcent L.

Exemple : « belle », « folle ». (Il y a bien sûr des exceptions, comme « million » ou « ville »).


4- Le "oua" On le trouve souvent écrit « oi », comme dans « toi », « mois », « émoi »., « voiture », mais pas toujours, exemple : « poêle » Si on ralentit sa prononciation, c'est comme si on disait « ou » + « a ». C'est aussi l'onomatopée de la surprise : « Ouah ! Tu m'impressionnes ! »




5- Les voyelles nasales Elles portent ce nom, car elles résonnent dans le nez. Il y en a trois principales (on parle parfois de quatre, car il y a deux nuances de IN selon les régions), elles peuvent s'écrire différemment. - ON : « pont », « menton », « pompier ». La bouche a la même position que si on soufflait des bougies.

- AN : « an », « dent », La bouche est légèrement plus ouverte que le ON.

- IN : comme « un », « pain », « brin », « vin », « chien ».

Le fond de la langue remonte vers le palais. L'air sort par le nez.


On s'entraîne : « Tata, ta tarte tatin tenta Tonton ; Tonton tâta ta tarte tatin, Tata. »


6- La prononciation des consonnes. En anglais, la consonne sort avec beaucoup d'air, pas en français. Elle doit être très sèche et claquante. C'est difficile de l'expliquer par écrit, je vous conseille donc de visionner la vidéo réalisée en parallèle de cet article (chaîne Youtube : Marie-Caroline Braud).

Exemple : « torture (EN), la torture (FR) ».

Mon conseil ; écouter les mots dans le dictionnaire contextuel « linguee.fr ». Leur prononciation est fiable.)


On s'entraîne : « As-tu été à Tahiti ? ».




7- Le « ch » se prononce Ch ou K, le G se prononce J ou Gue

On parle de « dur » et de « doux ». La plupart du temps, CH se prononce CH, comme dans « cheval », « chemin », « acheter ». Mais dans quelques mots, CH se prononce K, comme dans « chorégraphie » et « orchestre ». Ça concerne plutôt les mots savants.

De même, le C peut être doux ou dur : «Ces Basques se passent ce casque et ce masque jusqu’à ce que ce masque et ce casque se cassent. », « Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien. »

Le G est dur devant A, O, U et les consonnes « gâteau », « golf », « guitare » .

Le G est doux devant E, I et Y « gens », « girafe », « gyrophare »

On s'entraîne :

« Un généreux déjeuner régénérerait des généraux dégénérés. »




8- Les consonnes finales muettes. Des tas de lettres sont muettes dans les mots en français, et ce à n'importe quel endroit. Exemple : « sePt », « temps », « fils ». Mais le plus souvent, la lettre muette est la dernière consonne d'un mot. Ainsi, le pluriel d'un mot ne s'entend pas en français (sauf s'il y a liaison ou modification de forme).

Exemple : « Des lettreS »

Souvent, quand la dernière lettre est une consonne, on ne la prononce pas au masculin mais on la prononce au féminin.

Exemple : « Un vélo vert. Une voiture verte. » (adjectif) ou « Un homme assis. Une femme assise. » (participe passé).


9- La différence entre E, É et È. - É / è : la bouche a la même position, c'est la langue qui bouge.

Exemple : « Boulanger / boulangère. Des années de galère. » - E: lèvres en O plus resserrées : « Il pleut, je, feu. »

- EU : lèvres en O plus ouvertes : « Fleur, cœur, pomme » Dans certaines régions, le "é" et le "è" peuvent être interchangeables.




10 – Le « GN » Le GN est mouillé devant I et E : « incognito » et dur devant A et O : « diagnostic ».



POUR CONCLURE

Je ne vous conseille pas d'apprendre pas cœur les règles de prononciation. C'est un travail de longue haleine et il y a toujours des exceptions. Habituez-vous plutôt aux mots en les écoutant et en les lisant, mais aussi en prononçant les sons tout en faisant attention à ce que font vos lèvres et votre langue. Ressentez les sons. Avec la pratique, vous mémoriserez la prononciation des mots de la même façon que vous retenez leur orthographe, et les régularités s'imprimeront naturellement dans votre mémoire. Retenez les nouveaux mots en contexte dans une phrase que vous lirez à haute voix. La langue est comme une chanson, tous vos sens doivent intervenir. Et vous ferez sans doute encore parfois des erreurs, ne vous inquiétez pas, en général, les gens trouvent ça mignon.

Französisch Tutor Marie-Caroline
$21.00
USD/Std.
Flag
Französisch
globe
Frankreich
time
148
Englisch
B1
,
Spanisch
B1
Hello dear Verbling community ! I am Marie-Caroline. I am a freelance French translator and a certified French as a Foreign Language teacher. I live in France, near the city of Strasbourg. I love to pass on my native and adored language. Teaching and translating raises questions I would have never imagined, and it is fascinating ! I aim at helping people to use French in a way that is relevant to them. I am fond of the work of a man called Chris Londale, who studies language acquisition. To put it in a nutshell, learning a language must be meaningful, relevant, a tool to communicate from day one, practical, requires benevolence and includes the entire body, from the brain to the muscles, and from the eyes to the mouth ! I teach to adults, teenagers and children (I am a young mother myself). I use a broadband Internet connection via fibre. To keep my students motivated and to help them studying regularly, I have created a learner's group on FB with daily lessons. So don't hesitate to join "Le café français de Marie-Caroline". I also post videos on my YouTube channel "Marie-Caroline Braud". I am looking forward to meeting you! Marie
Flag
Französisch
globe
Frankreich
time
148
Englisch
B1
,
Spanisch
B1
Hello dear Verbling community ! I am Marie-Caroline. I am a freelance French translator and a certified French as a Foreign Language teacher. I live in France, near the city of Strasbourg. I love to pass on my native and adored language. Teaching and translating raises questions I would have never imagined, and it is fascinating ! I aim at helping people to use French in a way that is relevant to them. I am fond of the work of a man called Chris Londale, who studies language acquisition. To put it in a nutshell, learning a language must be meaningful, relevant, a tool to communicate from day one, practical, requires benevolence and includes the entire body, from the brain to the muscles, and from the eyes to the mouth ! I teach to adults, teenagers and children (I am a young mother myself). I use a broadband Internet connection via fibre. To keep my students motivated and to help them studying regularly, I have created a learner's group on FB with daily lessons. So don't hesitate to join "Le café français de Marie-Caroline". I also post videos on my YouTube channel "Marie-Caroline Braud". I am looking forward to meeting you! Marie

Für Sie ausgewählte Artikel

Academic Speaking
Profile Picture
Simon Gray
24. September 2018
Aprende 3 palabras, memoriza solo 1
Profile Picture
Alicia Estrada
24. September 2018
Vietnamese noddle- Phở
Profile Picture
Giang Ton
24. September 2018